Défendre la diversité dans le monde et l’uniformité en France est contradictoire (Claude Hagège)


Claude HagègeUne langue unique favorise la pensée unique, le français n’est pas une langue supérieure au breton, ou encore la contradiction de promouvoir le français à l’international et de laisser mourir les langues régionales en France, voici quelque uns des sujets abordés par Claude Hagège dans un entretien à l’Express où les langues régionales sont mises en avant.

Claude Hagège est un linguiste français, professeur honoraire au Collège de France et lauréat de la médaille d’or du CNRS.

.

Ce linguiste est principalement réputé pour son combat en faveur de la langue française et contre l’expansionnisme de l’anglais, mais ce linguiste mets également en avant les contradiction française sur l’uniformisation linguistique et n’hésite pas à prendre la défense des langues régionales (Culture Bretagne avait réalisé un dossier il y a peu sur les avantages du bilinguisme précoce pour le développement des enfants).

Son dernier livre “Contre la pensée unique” livre est un plaidoyer contre la pensée unique. Ce livre est un appel à la résistance. Quand l’uniformisation s’installe dans les goûts, les idées, dans la vie quotidienne, dans la conception même de l’existence, alors la pensée unique domine. La langue anglaise domine le monde et sert aujourd’hui de support à cette pensée unique…

Voici quelques extraits de cette interview accordée à l’express

Une langue ne sert pas qu’à communiquer

“Seuls les gens mal informés pensent qu’une langue sert seulement à communiquer. Une langue constitue aussi une manière de penser, une façon de voir le monde, une culture…”

Une langue unique favorise la pensée unique

“Il faut bien comprendre que la langue structure la pensée d’un individu. Certains croient qu’on peut promouvoir une pensée française en anglais : ils ont tort. Imposer sa langue, c’est aussi imposer sa manière de penser. Comme l’explique le grand mathématicien Laurent Lafforgue : ce n’est pas parce que l’école de mathématiques française est influente qu’elle peut encore publier en français ; c’est parce qu’elle publie en français qu’elle est puissante, car cela la conduit à emprunter des chemins de réflexion différents. “

La langue français n’est pas supérieure aux autres langues

“Il n’existe pas de langue supérieure. Le français ne s’est pas imposé au détriment du breton ou du gascon en raison de ses supposées qualités linguistiques, mais parce qu’il s’agissait de la langue du roi, puis de celle de la République. C’est toujours comme cela, d’ailleurs : un parler ne se développe jamais en raison de la richesse de son vocabulaire ou de la complexité de sa grammaire, mais parce que l’Etat qui l’utilise est puissant militairement.”

Il est contradictoire de promouvoir le français à l’international et de laisser mourir les langues régionales en France

“On ne peut pas défendre la diversité dans le monde et l’uniformité en France ! Depuis peu, notre pays a commencé d’accorder aux langues régionales la reconnaissance qu’elles méritent. Mais il aura fallu attendre qu’elles soient moribondes et ne représentent plus aucun danger pour l’unité nationale.”

Lire l’interview dans son intégralité sur l’Express.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *