Quelle mouche a piqué le Télégramme avec son nouveau site ?


Le Télégramme.Cette semaine, Le Télégramme a inauguré en grande pompe la nouvelle mouture de son journal, et également son nouveau site web (www.letelegramme.fr). Nouvelle charte graphique, mise en page différente, nouvelle façon de gérer les articles, bref à première vue rien de radical, à première vue seulement.

Car en y regardant de plus près, on se demande ce qui a bien pu passer par la tête de ceux qui ont validé ces nouveaux choix…

Loire Atlantique, kenavo !

Loire Atlantique et réunification sur le Télégramme.Avec son nouveau site, Le Télégramme avait l’occasion d’enfin inclure complètement la Loire Atlantique dans ses colonnes. Sur l’ancien site on pouvait en effet accéder aux informations de “Nantes” dans la catégories des actualités bretonnes, mais elles n’étaient pas forcément bien mises en avant.

Mais ça c’était avant… Désormais les actualités par ville s’affichent dès la page d’accueil, et Nantes a donc disparu des actualités du Télégramme. Inutile d’aller chercher dans la rubrique “Bretagne”, l’affreuse carte de Bretagne administrative vous montre bien que la politique du Télégramme n’est décidément pas en faveur de la réunification.

Ajouter la Loire Atlantique sur une image, ça prends 30 secondes à un graphiste, encore aurait-il fallu que Le Télégramme le veuille…

Langue bretonne payante

Langue bretonne dans Le Télégramme.Les articles en langue bretonne de la rubrique “Spered Ar Vro” étaient très appréciés des bretonnants, et les non bretonnant avaient plaisir à aller voir la version en breton d’un article en français même s’ils ne comprenaient pas nécessairement le breton.

Désormais tous ces articles en langue bretonne seront payants. Un choix éditorial cohérent avec le reste du site, mais un choix mauvais pour la visibilité de la langue bretonne.

Payer pour des articles AFP.

Le pompon du nouveau site est clairement le choix de faire payer absolument tous les articles. Alors que tous les sites d’informations diffusent les mêmes dépêches AFP, et que certains font des articles très poussés réservés aux abonnés (Le Figaro par exemple), Le Télégramme fait désormais payer la lecture de tout article, y compris la dépêche AFP sans originalité que l’on trouve partout sur internet.

Payer pour des articles abonnés de qualité pourquoi pas, mais payer pour la dépêche AFP gratuite partout ailleurs, boarf…

Un site dont la fréquentation va chuter.

Inutile d’être devin pour comprendre qu’en réservant le site aux seuls abonnés, Le Télégramme se tire une balle dans le pied. Les non abonnés iront désormais lire leurs articles AFP gratuitement sur Ouest France ou Presse Océan, leurs articles spécialisés sur les médias bretons en ligne comme 7seizh ou l’Agence Bretagne Presse.

Les réactions (commentaires) sur les articles déserteront le site du Télégramme, et les autres sites de presse en ligne deviendront les nouveaux “lieux de débats” attirants les Bretons.

Espérons que Le Télégramme revienne rapidement sur ces choix éditoriaux, et donne toute sa place à la Bretagne historique incluant la Loire atlantique, et à la langue bretonne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.