Les perles de Rue89 sur les Bretons 4


Rue89 et la Bretagne.A la suite de l’inscription du fest-noz au patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco, le site web d’actualité Rue89 a réalisé plusieurs articles pour parler de l’évènement. Le dernier en date, le 6 décembre 2012, se présentait sous la forme d’un guide de survie à l’usage du touriste embarqué dans un fest noz. Si l’article en soit est impeccable, drôle et sérieux à la fois sans jamais tomber dans l’insulte, les réactions insultantes voir haineuses de certains internautes que laisse passer la modération de Rue89 laissent quelques peu perplexe.

La comparaison insultante gentillette

Vivement l’inscription du cassoulet au patrimoine immatériel de l’humanité !
(Autist Hulking)

La haine assumée

« Eh ben, quand on voit leurs traditions ridicules, en plus de leur temps pourri, on comprend que les Bretons soient des grands voyageurs ou des alcooliques, c’est trop invivable chez eux. »
(Deamon7)

La haine des Bretons revendiquée

« Je hais le folklore régionale.
Je hais les bombardes et les binious qui nous pètent les tympans au non d’un régionalisme suranné.
Je hais […] Déguiser une beuverie en fête reconnue internationalement ne nous grandis pas. […] A quant la rave-party de Broutigny lès deux Gonzes au patrimoine de l’UNESCO ? »
(Vendredi)

Une culture bretonne qui déchaîne les propos haineux ?

Le même jour, le 6 décembre, une émission sur France Inter tenait des propos vulgaires et insultants, que vous pouvez écouter et lire dans leur intégralité sur l’Agence Bretagne Presse, France Inter tient des propos racistes anti-bretons.

Mais alors qu’est-ce qu’un fest-noz ? Nous allons le découvrir grâce à ce reportage dans un tout petit village du Finistère, le village de Beurk (gloussements). Il est cinq heures du matin et ici tout le village se prépare pour le fest-noz de ce soir. Les femmes du village se rasent pour la grande parade (gloussements) tout en donnant à leur bébé un biberon au cidre.[…] A noter qu’après le bal ce sera la vente aux enchères de la vierge la plus âgée du village (gloussements). […] Cette année , manque de chance, la vierge la plus âgée , Soizig Pensec 93 ans (gloussements) est morte il y a deux jours avant les festivités, mais ce n’est pas grave, selon la coutume celte, on peut encore utiliser la vierge huit jours après sa mort (gloussements).

 

Sources : Rue89, ABP


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Les perles de Rue89 sur les Bretons

  • Florence VERGASSOLA

    je trouve ce genre de propose vraiment hargneux… aucun respect, aucune connaissance de la Bretagne… et surtout ça montre bien le niveau d’intelligence plus que bas de la france… oui, c’est bien la mentalité francaise qu’on reconnait dans ces coms… ces mêmes gens-là qui n’oseraient pas tenir de tels propos sur les arabes ou les noirs parce que trop peur de ces populations…
    ça ne plairait pas aux francais qu’on parle d’eux dans les mêmes termes… alors s’il vous plait (oui les Bretons sont polis… eux), faites donc des recherches, lisez, questionnez, ensuite ET SEULEMENT ensuite vous pourrez juger la culture Bretonne, qui ceci dit, est bien plus ancienne que la culture francaise!!!

  • Bretagne demain

    ► Cette brittophobie a toujours existée et existera toujours. Certains n’aiment pas les Corses, d’autres les homosexuels, les musulmans, les noirs, etc …
    Il pleut tout le temps en Bretagne et vous allez ailleurs ! Ne changez rien.
    Nos instruments de musique agacent vos tympans sensibles et vous écoutez autre chose ! Ne changez rien.
    Nous picolons de trop pour vous ! ça tombe bien, on ne vous a pas invité.

    On est chez nous depuis mille ans.
    On est bien ensemble.
    On est par nature très accueillant, mais notre frontière existe, même si vous ne la voyez pas.
    Restez de l’autre côté !
    Ar C’Hallaoued er maez (Google vous expliquera !)

    http://www.facebook.com/pages/Bretagne-demain-Breizh-warchoazh/261702290599537

  • Yannig

    Je suggère à M. Morin de lire sur les ondes de France Inter la version suivante de son texte :

    «Madame, monsieur, salaam aleikoum. Grand moment de fierté pour les Arabes, leur nouba reçoit ses lettres de noblesse de la part de l’UNESCO. Mais alors qu’est-ce qu’une nouba ? Nous allons le découvrir grâce à ce reportage dans un tout petit village du Maghreb, le bled d’El Beurk. Il est cinq heures du matin et ici tout le village se prépare pour la nouba de ce soir. Les femmes du bled se rasent pour la grande parade tout en donnant à leur bébé un biberon au boulaouane. Les hommes se préparent pour le concours de lancer de moukères dans la mer, sous le regard curieux des enfants qui observent en mangeant un sandwich au chameau. A noter qu’après la nouba ce sera la vente aux enchères de la vierge la plus âgée du village. Vierge que l’on prépare pour l’occasion selon la tradition locale en lui badigeonnant le corps au beurre de loukoum. Vierge que l’acheteur pourra consommer au son du oud devant les habitants du bled. Cette année, manque de chance, la vierge la plus âgée, Zoubida Ben Mouloud 93 ans est morte il y a deux jours avant les festivités , mais ce n’est pas grave, selon la coutume arabe, on peut encore utiliser la vierge huit jours après sa mort. Cette année la marraine de la nouba sera Cheb Mami. Cheb Mami qui viendra chanter comme d’habitude habillé en mamelouk, accompagné de ses djinns et de ses goules. Bien sûr tout le monde croise les doigts pour que rien ne vienne gâcher la fête traditionnelle, car si quelqu’un a l’œil gauche qui se contracte, c’est qu’un malheur l’attend.»

  • Tiernvael

    Je constate qu’il n’y a guère eu de changement dans la mentalité française par rapport à la Bretagne et aux Bretons. A l’armée en 1957/59, quand vous disiez que vous étiez Breton on vous sortait immanquablement cette rengaine : Les Bretonnes c’est soit des bonnes soeurs ou des putains et les Bretons des curès ou des ivrognes.