Insolite : Une projection en breton au cinéma fait salle comble à Paris


Lann Vraz, film en bretonCe n’est pas en Bretagne, mais bien à Paris qu’un cinéma a fait salle comble mercredi dernier pour la projection du premier long-métrage entièrement tourné en langue bretonne, “Lann Vraz”.

Mercredi 23 octobre, la Mission Bretonne (centre culturel breton à Paris) diffusait en partenariat avec le cinéma de quartier “L’Entrepôt” le film “Lann Vraz”, et le succès a rapidement dépassé les organisateurs et en premier lieu la salle de cinéma guère habituée à devoir vendre la moindre place sur strapontin.

103 entrée vendues, et des dizaines de personnes refoulées à l’entrée !

Un film entièrement écrit, tourné,et joué en langue bretonne.

Réalisé par Soazig Daniellou et coproduit, à Brest, par Kalanna Production, le film est 100% brezhonek penn da benn (bretonnant du début à la fin). Sur le plateau de tournage, tous les cadreurs, ingénieurs son, assistants, etc travaillent en breton. Le film est diffusé en breton avec des sous-titres en français pour les personnes qui ne sont pas forcément bretonnantes.

Une fiction bretonne

Le film n’est pas un manifeste en faveur de la langue bretonne, mais tout simplement une fiction comme on peut en voir régulièrement à la télévision : « On voit des gens qui vivent en breton. Ils expriment des sentiments amoureux ou de colère. C’est une sorte de Roméo et Juliette moderne. » a déclaré Soazig Daniellou la réalisatrice.

A déplorer cependant, le projet initial était celui de 5 téléfilm de 45 minutes, transformés en un seul film d’1h30, ce qui se ressent dans le scénario parfois “accéléré”.

Après cinq ans passés en Argentine, Gwenn est de retour le jour de l’anniversaire de sa mère à Lann Vraz, une presqu’île sauvage de la côte bretonne. La jeune femme revient vers ses racines, mais pas seulement, elle est également revenue dans l’espoir secret de retrouver Mark, son amour de jeunesse qui est aujourd’hui marié et beau-père d’un petit garçon prénommé Tom. Ce dernier dirige la réserve naturelle de la pointe et un conflit l’oppose à la famille de Gwenn, ostréiculteurs depuis des générations qui s’apprêtent à étendre leur exploitation dans la réserve naturelle de Mark…

Distro eo Gwenn da Lann Vraz, ul ledenez gouez eus aodoù Breizh. Deuet eo en-dro gant ar soñj kuzh adkavout Mark, karantez he yaouankiz. Met e penn mirva naturel ar vro emañ bremañ Mark, ha bec’h ‘zo savet etrezañ ha familh Gwenn, saverien istr a rumm da rumm…

D’autres projections à venir.

Devant le succès de cette projection, d’autres diffusions vont être programmée à Paris, et d’autres films en langue bretonne (doublés en breton cette fois ci) et des documentaires tournés en breton seront diffusés au cinéma.

Le film a bien évidemment été diffusé en Bretagne avant cela dans beaucoup de cinémas, et il sera projeté le 12 novembre au cinéma de Redon pour ceux qui souhaiteraient le voir. A noter le DVD devrait prochainement être disponible.

Aller plus loin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.