10 erreurs à ne pas commettre quand on apprend le breton 3


10 erreurs à ne pas commettre quand on apprend le breton, ou pourquoi ces erreurs risquent de vous empêcher d’apprendre le breton. Si vous ne voulez pas que votre belle méthode d’apprentissage du breton finisse rangée dans votre bibliothèque poussiéreuse entre votre livre pour devenir super musclé en 30 jours, et vos méthodes de régimes pour perdre du poids sans effort en 5 jours, voilà quelques conseils sur les 10 erreurs que j’ai constaté à éviter. Il y en a sûrement d’autres auxquelles je ne pense pas, n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire.

  1. Apprendre sans méthode. C’est comme si vous vouliez faire construire une maison sans faire dessiner de plan par un architecte auparavant, le résultat serait évidemment catastrophique. Pour le breton c’est pareil, il vous faut un plan, et ce plan des gens y ont travaillé à votre place et ont conçus des méthodes avec leurs avantages et inconvénients. Voir les méthodes Ouplan et Selaou pour apprendre le breton et les commentaires que j’y fais, ils vous permettront de choisir quelle méthode vous correspond.
  2. Apprendre tout seul. Certains bretonnants y sont parvenus, mais ils se comptent sur les doigts de la main. Le plus souvent apprendre seul ça donne cela : Le premier mois on est très motivé et on enchaîne une leçon ou deux par semaines, puis le deuxième mois on a des choses un peu plus urgentes à faire et on ne fais plus qu’une leçon toutes les deux semaines, et en moins de trois mois c’est terminé vous arrêtez. Les cours du soir sont là pour ça, allez y.
  3. Ne pas faire les exercices à la fin des leçons. Grosse erreur, lire une leçon c’est facile, ça prend à peine 5 minutes, mais le cerveau ne retient rien. Pour que le cerveau retienne il faut faire des exercices de répétition, de prononciation, refaire des phrases avec d’autres mots etc… Certains sont tentés de terminer la leçon plus vite en zappant des exercices jugés répétitifs, mais c’est justement cette répétition qui marquera votre cerveau et votre mémoire.
  4. Sécher les cours, même un seul. Quand on est adulte, pour apprendre le breton on va le plus souvent en cours du soir après le boulot. Comme c’est le soir justement, il est facile de ne pas être motivé, il y Dr.House à la télévision, la journée de boulot était fatigante, on va juste louper ce cours et on reviendra la semaine prochaine c’est promis. Sauf que de fil en aiguille, vous risquez de sécher deux cours d’affilés, voir trois, et là c’est terminé car vous n’oserez plus revenir de peur d’avoir trop perdu le fil du cours, ou de peur de devoir se justifier face au prof. alors ne loupez jamais un seul cours, forcez vous.
  5. Acheter tout un tas de produits en breton (BD, romans, jeux de société, DVD…). Ces produits sont très biens, mais attention à ne pas en acheter trop d’un coup, car à trop en acheter vous finirez par n’en lire/visionner aucun. Achetez un seul livre à la fois, une fois qu’il est finis achetez en un autre, et ainsi de suite. le plaisir naît de la privation, si vous achetez 5 BD d’un coup, vous risquez de perdre ce plaisir qui vous donnera la motivation pour la lire (surtout si vous êtes débutant en breton).
  6. Apprendre sa leçon en étant stressé ou en pensant à autre chose. Coupez la télé, isolez vous dans une pièce sans les enfants si vous révisez vos leçons chez vous, tous bruits ou pensées parasites vous empêcheront de vous concentrer efficacement sur votre leçon. Voyez votre leçon comme un moment à vous, de détente et de plaisir, cela ne doit jamais être une contrainte.
  7. Ne jamais pratiquer. Vous pouvez apprendre le breton pendant 5 ans, savoir l’écrire sans aucune faute, si vous ne le pratiquez jamais entre amis en dehors des cours, vous ne serez jamais capable d’être à l’aise à l’oral.
  8. Se contenter de cours du soir, les cours du soir c’est bien, les stages c’est mieux (voir comment apprendre le breton grâce aux stages). Il y en a pour tous les niveaux, vous êtes en immersion pendant un week end ou une semaine, et on progresse autant si ce n’est plus qu’en une seule année de cours du soir !!! Et en plus on se fait des amis avec un centre d’intérêt commun, et quel centre d’intérêt 😉
  9. Se dire qu’on a pas encore le niveau… pour regarder un film, parler entre amis, écrire un commentaire en breton sur un blog, etc Dès les premières leçons, vous pouvez regarder des vidéos sur internet sous titrées en français, vous ne comprendrez pas le breton, et alors ? au moins vous l’entendrez. A ce sujet je vous conseille l’excellente émission Bali Breizh de France 3.
  10. Ne pas travailler son breton en dehors de son cours hebdomadaire. Cela peut paraître une évidence, mais j’ai vu trop de débutants ne jamais travailler entre deux cours. Cette année encore, deux élèves sont arrivées avec le même niveau en cours, la première a travaillé régulièrement entre les cours, au bout de 6 mois elle essayait de discuter avec des amis en breton (même 20 minutes par semaine ça compte), à la fin de l’année elle est à l’aise à l’oral. La seconde elle, se contentait de son cours hebdomadaire, elle a peur de s’exprimer à l’oral et ne connait du breton que les formules vues en cours. Elle  est persuadée que ça viendra “tout seul” l’année prochaine…
  11. Et en bonus un onzième, ne pas penser “Internet”. Ouvrez les yeux, internet est partout sur le web (voir “où apprendre et pratiquer le breton sur internet”  par Radio Bro), il y a des vidéos gratuites à voir, des blog à lire, des sites d’actualité, des forums d’échanges en breton pour progresser, des logiciels à utiliser dans la vie de tous les jours…

Voilà, si vous gardez en tête ces dix erreurs à ne pas faire pour apprendre le breton, vous éviterez beaucoup des pièges dans lesquels tombent les débutants qui veulent rapidement se lancer dans le breton et qui s’arrêtent après quelques mois (voir quelques jours pour certains). L’apprentissage d’une langue demande du temps, de la rigueur et même si c’est une passion.

Et n’oubliez jamais, pour bien apprendre une langue il faut une immersion quotidienne, si les cours du soir vous donneront de bonnes bases, pratiquez tous les jours, et faites vous une fois par an un stage intensif d’une semaine.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “10 erreurs à ne pas commettre quand on apprend le breton

  • Corentin

    Trugarez! J’arrive (presque) à appliquer tous les conseils … N’oubliez pas aussi de chanter en breton, c’est la meilleure et plus facile manière de retenir des phrases et d’améliorer son oral en même temps.

  • Merzhin

    C’est vrai, le chant est un très bon moyen de s’approprier une langue, on a la chance en Bretagne d’avoir beaucoup de chansons sympa en breton, un lecteur autoradio mp3 et hop dans la voiture pour aller au boulot le matin !