Comment dire Au revoir en breton 4


Au revoir en breton traduction.Dans un précédent article j’avais donné quelques traductions en breton, il manquait le fameux « Au revoir » en breton qui est souvent demandé. Etant donné qu’il existe plein de traductions différentes, j’ai décidé d’y consacrer un article spécialement pour savoir comment dire au revoir en breton selon le contexte.

Au Revoir en breton traduction

La façon la plus courante à l’heure actuelle de dire au revoir en breton, c’est « Kenavo ». Ce qui mot à mot veut dire « Jusqu’à il sera » (comprendre « à la revoyure »), vous pouvez faire suivre cela du prénom de votre ami.

Kenavo dit Yannig ! (« Au Revoir Yannig » en breton). « dit » signifiant « à toi »

Adieu en breton traduction

Même si littéralement, « Kenavo » implique le fait de se revoir, l’incertitude de se revoir une prochaine fois (et surtout l’usage moderne) fait que « Kenavo » est aussi utilisé en breton pour dire « Adieu ». Si vous devez donc revoir prochainement une personne, il convient plutôt d’utiliser la traduction en breton de « À bientôt ».

À bientôt en breton traduction

Les formules ne manquent pas, la formule la plus courante consiste à ajouter une précision à « Kenavo » en insistant sur le fait de se revoir avec « Ar wech all » qui veut dire « La prochaine fois »

Kenavo ar wech all ! (« Au Revoir et à la prochaine fois » en breton)
Kenavo ur wech all ! (« Au Revoir et à une prochaine fois » en breton)
Kenavo ar c’hentañ ! (« Au Revoir et à la prochaine » en breton)

Beaucoup d’autres tournures existent à partir de « Ken » qui veut donc dire « À ». Voici dans l’ordre selon que vous revoyez la personne dans l’heure, ou dans les années à venir…

Ken bremaïk ! (« À tout à l’heure » en breton)
Ken emberr ! (« À ce soir » en breton)
Ken tuchantig ! (« À bientôt » en breton, si vous devez revoir très prochainement la personne)
Ken tuchant ! (« À bientôt », si vous devez revoir prochainement la personne)
Ken tuch’ ! (idem, mais en version abrégée, l’équivalent de « A plus » en breton, très utilisée par les jeunes).
Ken dilun ! (« À lundi » en breton)
Ken arc’hoazh (« À demain » en breton)

Les « au revoir » originaux

Pour faire original, vous pouvez par exemple utiliser une des tournures suivantes :

Kenavo ar c’hentañ tro ! (« Au revoir et au prochain tour », ici on joue avant tout sur la rime)
Ken e vi gwelet (« à te revoir »)
Keno ! (abréviation de « Kenavo » utilisée par les très très jeunes…)

Les jours de la semaine en breton

Dilun (Lundi)
Dimeurzh (Mardi)
Dimerc’her (Mercredi)
Diriaou (Jeudi)
Digwener (Vendredi)
Disadorn (Samedi)
Disul Dimanche)

Voilà, avec tout cela vous devriez être parés pour dire au revoir en breton à tout un tas de gens. Et si vous utilisez une autre tournure, n’hésitez pas à la partager en commentaire 😉

Termes recherchés ayant amené ici :
  • bonjour en breton
  • ,
  • au revoir en breton
  • ,
  • a bientot en breton
  • ,
  • aurevoir en breton
  • ,
  • au revoir breton
  • ,
  • kénavo ar vechal
  • ,
  • au revoir et à bientôt en breton
  • ,
  • au revoir en breton traduction
  • ,
  • dire au revoir en breton
  • ,
  • au revoir a bientot en breton

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Comment dire Au revoir en breton

  • Baleer

    L’étymologie de « kenavo » montre qu’il s’agit surtout d’une tournure incomplète, et l’usage populaire le considère généralement comme tel. Donc si votre interlocuteur vous lance un « kenavo » sans plus de précision, c’est à vous de compléter, par exemple par « ar wezh all » (assez passe-partout) ou « dilun » (si on est amené à se revoir lundi). Le complément peut être précédé de « a-benn », ce qui donne, par exemple : « Kenavo Melani, a-benn dilun ! ». Et « betek » peut être utilisé à la place de « ken », éventuellement dans une forme abrégée, et donner par exemple : « ’Tek tuchant ! »

  • Michel de La Monneraye

    Merci !

    Je cherchais une expression bretonne (je suis breton et habite St Briac) pour « renvoyer la pareille » à un très bon ami qui me dit au revoir, mais toujours en… occitan : « Adishatz » !
    Et ça commençait à m’agacer… d’autant qu’il habite aussi Saint Briac !
    Je vais donc vous emprunter la formule « Ken tuchantig » ou « Ken tuchant' », plus originale que Kenavo !

    Encore merci,
    Michel

  • Jeannotin

    J’ai entendu un bretonnant de 94 ans dire « kenoñ », est-ce à dire qu’il est très très jeune ? En réalité, c’est une forme contracté surtout utilisée dans la région de Carhaix.

  • Mahikeul

    Merci pour ce que vous faites. Je suis à 50 pour cent breton, mais je suis surtout un passionné des langues et dialectes. Mon plus grand rêve cette utopique,serait de pouvoir parler toutes les langues. Car l’incompréhension est souvent la base des discordes.