Comment dire “La Bretagne est mon pays” en breton 2


Comment dire "La Bretagne est mon pays" en breton.Les Bretons sont fiers de renvendiquer leurs origines, et quoi de plus naturel que d’utiliser la langue bretonne pour cela. Si vous ne parlez pas (encore) breton, n’hésitez pas à aller vous inscrire à des cours du soir, il y en a absolument partout, en Bretagne, et même ailleurs en France. En attendant que vous appreniez le breton, voyons donc comment dire “La Bretagne est mon pays” en breton.

La Bretagne est mon pays en breton

La Bretagne se traduit en breton par “Breizh, à peu près tout le monde le sait en Bretagne. Pour dire “mon pays”, on va tout simplement àjouter “Ma Bro” à la suite.

Breizh ma bro ! (La Bretagne est mon pays” en breton, mot à mot cela signifie “Bretagne mon pays”)

Bro gozh ma zadoù ! (“Le vieux pays de mes pères” en breton, il s’agit du nom de l’hymne breton)

Dans cette formule, il n’y a pas de verbe, non pas qu’il n’y en ai pas besoin en Breton, mais cette tournure “Bretagne mon pays” est la plus utilisée, et nous la retrouvons d’ailleurs dans le refrain de l’hymne breton :

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro ! (“O Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays”)

Je suis fier d’être breton

Et si vous souhaitez plus simplement dire que vous êtes breton et fier de l’être, voici la tournure adaptée :

Breizhad on ha lorc’h ennon (“Je suis breton, et fier de l’être” en breton)

Je suis fier d’être nantais, rennais…

Vous savez dire que vous êtres breton et fier de l’être, il vous suffit désormais de remplacer le mot “Breizhad” (qui signifie Breton) par “Roazhonad” par exemple pour revendiquer votre fierté d’être rennais.

Roazhonad on ha lorc’h ennon (“Je suis rennais, et fier de l’être” en breton)

Naonedad on ha lorc’h ennon (“Je suis nantais, et fier de l’être” en breton)

Brestad on ha lorc’h ennon (“Je suis brestois, et fier de l’être” en breton)

Gwenedad on ha lorc’h ennon (“Je suis vannetais, et fier de l’être” en breton)

Et toutes les autres villes fonctionneront sur le même principe, Briegad (Briochin), Alread (Alréen)…

Voici donc comment revendiquer avec fierté vos origines en breton. Si vous en utilisez d’autres que vous souhaitez partager ici, n’hésitez pas à poster un commentaire.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Comment dire “La Bretagne est mon pays” en breton

  • Laviolette

    Avez vous la ytraduction svp ?

    Un alarc’h, un alarc’h tra mor (bis)
    War lein tour moal kastell Arvor

    Dinn, dinn, daoñ, d’an emgann, d’an emgann, o!
    Dinn, dinn, daoñ, d’an emgann ez an

    Neventi vad d’ar Vretoned
    Ha mallozh ruz d’ar C’hallaoued

    Dinn, dinn, daoñ, d’an emgann…

    Erru ul lestr e pleg ar mor
    E ouelioù gwenn gantañ digor

    Degoue’et an Aotrou Yann en-dro
    Digoue’et eo da ziwall e vro

    D’hon diwall diouzh ar C’hallaoued
    A vac’hom war ar Vretoned

    Ken e laosker ur youc’hadenn
    A ra d’an aod ur grenadenn

    Ken e son ar menezioù Laz
    Ha froen, ha trid ar gazeg c’hlas

    Ken e kan laouen ar c’hleier
    Kant lev tro-war-dro, e pep kêr

    Deut eo an heol, deut eo an hañv
    Deut eo en-dro an Aotrou Yann

    An Aotrou Yann a zo paotr mat
    Ken prim e droad hag e lagad

    Laezh ur Vreizhadez a sunos
    Ul laezh ken yac’h evel gwin kozh

    Luc’h a daol e c’hoaf p’hen horell,
    Ken e vrumenn an neb a sell

    Pa c’hoari kreñv, ken kreñv e tarc’h
    Ken e taouhanter den ha marc’h

    Darc’h atav, dalc’h mat, aotrou dug,
    Dav warnehe! ai-ta! bug-ho! bug!

    Neb a drouc’h ‘vel a douc’hez-te
    N’en deus aotrou nemet Doue!

    Dalc’homp, Bretoned, dalc’homp mat!
    Arsav na truez! gwad oc’h gwad!

    Itron Varia Breizh, skoaz da vro!
    Fest erbedenner, fest a vo!

    Dare’ ar foenn; piv a falc’ho?
    Dare’ an ed; piv a vedo?

    Ar foenn, an ed, piv o fako?
    Ar roue gav’ gantañ ‘raio

    Dont a ray a-benn ur gaouad
    Gant ur falc’h arc’hant da falc’hat

    Gant ur falc’h arc’hant er bro-ni,
    Ha gant ur falz aour da vediñ

    Mar plije gant ar C’hallaoued
    Daoust hag int mank ar Vretoned?

    Mar plije gant ‘n Aotrou roue
    Daoust hag-eñ eo den pe Zoue?

    Skrignañ ‘ra bleizi Breizh-Izel
    O klevet embann ar brezel

    O klevet ar youc’h, e yudont
    Gant c’hwezh ar C’hallaoued e reont

    En heñchoù, e-berr a welour
    O redek ar gwad evel dour

    Ken yey ruz-glaou brusk an houidi
    Hag ar wazi gwenn o neuiñ

    Muioc’h a dammoù goaf, e sklent,
    Eget skoultroù goude barr-went;

    Ha muioc’h a bennoù-marv,
    Eget e karnelioù ar vro

    Paotred Bro-C’hall ‘lec’h ma kouezhint
    Betek deiz ar varn e c’hourve’int

    Betek deiz ar varn hag ar fust,
    Gant an Trubard a ren ar rustl

    An diveradur eus ar gwez
    ‘Ray dour benniget war e vez!