Les banques sont elles obligées d’éditer un chéquier en Breton si le client le demande ? 2


Les banques sont elles obligées d'éditer des chéquiers en Breton si le client le demande ?Suite à l’article en mai dernier expliquant comment rédiger le montant d’un chèque en breton, j’ai reçu plusieurs questions de personnes qui souhaiteraient avoir un chéquier en breton mais ne savent pas comment faire auprès de leur banque. Certains se demandant si les banques ont une obligation ou non à fournir un chéquier en breton.

Malheureusement, les banques n’ont aucune obligation de vous fournir un chéquier en langue bretonne. Il s’agit d’un choix commercial de certaines banques. Il existe à l’heure actuelle deux banques qui proposent des chéquiers en breton. Le Crédit Mutuel de Bretagne, et le Crédit Agricole (mais uniquement sur certains départements).

Etape 1, demandez un chéquier en Breton à votre banque actuelle.

C’est justement si de plus en plus de clients demandent que les banques se mettront à fournir ces chéquiers. Il vous faut donc demander à votre conseiller qui vous expliquera à l’oral que votre banque ne fait pas cela. Ensuite vous écrirez un courrier au siège de votre banque (les écrits restent) afin de demander pourquoi des chéquiers en breton ne sont-ils pas proposés comme le font d’autres banques (Crédit Mutuel de Bretagne, Crédit Agricole).

Vous recevrez une réponse vous expliquant pourquoi ils ne le font pas, mais c’est important  de le faire. Tant que les banques ne comprendront pas qu’elles perdent des clients en ne proposant pas ces chéquiers, elles ne s’embêteront pas à les proposer. L’idéal serait de vous grouper avec d’autres clients pour faire une demande commune, mais cela paraît un peu compliqué.

Etape 2, Ouvrez vous un compte au CMB

Les chéquiers en breton du CMB.Pas d’inquiétude, rien ne vous force à changer de banque. Je vous vois d’avance paniquer car vous avez déjà le crédit de la maison chez votre banque actuelle, tous les prélèvements automatiques pour régler l’eau, l’electricité, les impôts, etc etc

Option 1 : Créez un compte au CMB en conservant votre banque actuelle

C’est votre première option. Si vous ne voulez pas vous embêter avec toutes les démarches de changement de compte, et que vous voulez juste avoir un chéquier bilingue dans un premier temps. Créez un compte au CMB, mettez en place un virement automatique mensuel depuis votre banque actuelle vers votre nouveau compte du CMB, et demandez uniquement un chéquier (et pas de carte bancaire).

Vous pourrez ainsi faire vos chèques en breton sans que cela ne perturbe toute votre “logistique” bancaire actuelle.

Et combien ça va vous coûter ? Il faut savoir que ce qui coûte de l’argent dans un compte bancaire, ce sont les frais liés à la carte bleue, et l’autorisation de découvert. Si vous ne prenez pas de carte bleue, votre compte ne vous coûtera quasiment rien à l’année.

Option 2 : Changez de banque pour le CMB

La seconde option consiste donc à changer de banque pour le CMB. Le CMB (comme toutes les banques) vous propose de vous occuper de toutes les démarches si vous souhaitez changer de banque pour venir chez eux. Ils font les demandes de modification de compte pour les prélèvements automatiques à votre place, vous aurez juste à vous assurer qu’ils n’en ont pas oublié et surtout que votre salaire arrive bien chez eux. Pour un changement de banque, je vous conseille de garder vos deux banques en même temps pendant quelques mois, afin de vous assurer que vous n’avez pas oublié de prélèvement ou de rentrée d’argent sur votre ancienne banque.

Pendez bien à demander le chéquier en breton, le CMB proposant aussi des chéquiers en français, ça serait dommage de faire ces démarches pour au final ne pas avoir votre chéquier. Vous rejoindrez ainsi les 8000 Bretons qui utilisent tous les ans un chéquier en breton.

Je le précise, je ne gagne (malheureusement) pas un sous du CMB en vous disant cela 🙂

Et bonus, si vous passez complètement au CMB avec une carte bancaire, vous découvrirez que les distributeurs sont disponibles en breton,

Etape 3, informez votre ancienne banque

Afin d’en rajouter une couche, il convient d’écrire à votre ancienne banque pour lui demander la clôture de vos comptes, en précisant la raison. N’hésitez pas à dire que vous étiez entièrement satisfait du service et des tarifs, mais que vous les avez quitté pour une banque qui propose des chéquiers en breton.

Pensez également à informer votre conseiller de vive voix, dans beaucoup de banques les conseillers doivent remonter les raisons de clôture, et même s’ils ne doivent pas le faire, ils en parleront sûrement au responsable d’agence autour de la machine à café, l’idée fera son chemin petit à petit.

Etape 4, testez votre chéquier

Ecrire un chèque en breton.Pour être sûr que votre chéquier fonctionne bien, rédigez votre premier chèque pour un montant disons de 1.000 euros, et envoyez le à l’ordre de Culture Bretagne.

Je vous confirmerai ainsi en personne si cela a bien fonctionné.

Quoi ça se tente non ? 🙂

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Les banques sont elles obligées d’éditer un chéquier en Breton si le client le demande ?

  • JL Le Floc'h

    Merci pour cet article et ses (judicieux) conseils. Nemed war ar poent diwezhañ: mil euro evidoc’h! N’eo ket Krezuz ma añv, pa lavaran mat! 🙂

    J’ajouterai que, en terme d’image, l’impact des chéquiers breton va bien au-delà de 8000 clients mentionnés. A mon sens, c’est toute l’image et la philosophie de la banque, son respect des clients, son enracinement territorial assumé, son sens de la proximité et du service client qui en retire des retombées positives.

    Pour ma part, je choisis volontairement les distributeurs trilingues (français, english, brezhoneg) chaque fois que j’en ai l’occasion géographique. Avec la plus grande satisfaction (satis=soif), celle d’être reconnu dans mon origine sociale.