Les Bretons sont-ils infidèles ? Découvrez la carte de l’infidélité en bretagne


Les Bretons sont-ils infidèles.L’infidélité est-elle très présente en Bretagne ? Quelles sont les villes bretonnes les plus infidèles, ou encore est-on plus infidèle en Bretagne qu’ailleurs en France ou dans le monde ?

Les deux principaux sites faisant la promotion en France des rencontres extra-conjugales (Gleeden et Ashley Madison) regroupent des dizaines de milliers de membres en Bretagne.

Ils permettent ainsi de dresser des statistiques assez précises sur l’infidélité en Bretagne afin de répondre à toutes ces questions.

Retrouvez les sources complètes à la fin de cet article.

Quels sont les départements bretons les plus infidèles ?

Ce classement des départements bretons les plus infidèles à été établit sur la base des inscrits au site Ashley Madison, en ne retenant que les inscrits qui ne soient pas célibataires. Ce dernier critère est important, comme expliqué dans les sources à la fin de l’article, près de la moitié des inscrits à ces sites sont des célibataires (donc sans rapport avec l’infidélité malgré le thème du site).

Nous avons ensuite mis ce nombre d’inscrits en rapport avec la population de chaque département.

Il est intéressant de noter que la part d’hommes ou de femmes mariés ou en couple inscrit à ce site ne dépasse pas les 0,5% de la population majeure de chaque département.

La palme de l’infidélité en Bretagne est donc attribuée l’Ille-et-vilaine dont 0,46% des habitants de plus de 18 ans sont inscrits à ce site. Arrivent ensuite dans l’ordre, la Loire Atlantique, le Finistère, le Morbihan, et le département où les Bretons sont les plus fidèles, les Côtes d’Armor !

Quelles sont les villes bretonnes les plus infidèles ?

La carte des villes bretonnes les plus infidèles.Le classement des villes bretonnes avec le plus d’inscrits aux sites de rencontre extra-conjugale est sans surprise : Nantes en tête du classement, suivie de Rennes, Brest, Vannes, Quimper, Saint-Brieuc, Lorient, puis Saint Nazaire. Mais si l’on compare la proportion d’inscrits par rapport au nombre d’habitants (majeurs) des villes de Bretagne, le classement n’est pas tout à fait le même.

Chez Gleeden, dont 75% des inscrits habitent dans des grandes villes, on retrouve en tête du classement les mêmes grandes agglomérations Vannes, Nantes, Rennes, ou encore Lorient.

Pour le site Ashley Madison, on constate un étrange phénomène, les villes qui ont une proportion d’inscrits important par rapport au nombre d’habitants sont des petites villes proche de grandes agglomérations, Léhon à côté de Dinan, Le Sourn à côté de Pontivy, Saint-Maudan à côté de Loudéac, ou encore Sainte-Sève à côté de Morlaix. Faut-il y voir l’influence des grandes villes sur l’infidélité ? Nous avons donc retenu pour ce classement uniquement les villes de plus de 3000 habitants.

Voici donc les 10 villes bretonnes les plus infidèles proportionnellement à leur nombre d’habitants 

  1. Saint-Brieuc (3,02% des habitants de plus de 18 ans)
  2. Rennes (3,09% des habitants de plus de 18 ans)
  3. Vannes (2,94% des habitants de plus de 18 ans)
  4. Quimper (2,38% des habitants de plus de 18 ans)
  5. Nantes (2,37% des habitants de plus de 18 ans)
  6. Guingamp (2,22% des habitants de plus de 18 ans)
  7. Dinan (2,17% des habitants de plus de 18 ans)
  8. Morlaix (2,12% des habitants de plus de 18 ans)
  9. Lorient (1,89% des habitants de plus de 18 ans)
  10. Brest (1,77% des habitants de plus de 18 ans)

Les Bretons moins infidèles que les Français

Si l’on se base sur les chiffres des inscrits à ces sites de rencontre extra-conjugale, les Bretons sont bien en dessous de la moyenne française. 2,24% des français de plus de 18 ans seraient inscrits à Gleeden, contre 1,57% seulement des Bretons. En 2013, Gleeden publiait son classement des régions les plus infidèles. Dans ce classement, la région administrative Bretagne se classait en 8ème position, avec près de 10 fois moins d’inscrits que l’île de France.

Mais ce classement ne tient compte que du nombre d’inscrits, sans le mettre en rapport avec le nombre d’habitants de ces régions administratives. Culture Bretagne a donc refait le classement des régions les plus infidèles selon Gleeden, en tenant compte du nombre d’habitants majeurs pour chacune d’entre elle.

  1. Ille de France (4,65% des habitants de + de 18 ans sont inscrits sur Gleeden).
  2. Alsace (2,22% des habitants de + de 18 ans).
  3. Aquitaine (2,18% des habitants de + de 18 ans).
  4. Midi Pyrénées (2,07% des habitants de + de 18 ans).
  5. Nord pas de calais (1,74% des habitants de + de 18 ans).
  6. Pays de la Loire (1,73% des habitants de + de 18 ans).
  7. Picardie (1,69% des habitants de + de 18 ans).
  8. PACA (1,64% des habitants de + de 18 ans).
  9. Languedoc Roussillon (1,60% des habitants de + de 18 ans).
  10. Bretagne (1,57% des habitants de + de 18 ans).
  11. Rhône alpes (1,56% des habitants de + de 18 ans).
  12. Lorraine (1,49% des habitants de + de 18 ans).
  13. Poitou Charente (1,41% des habitants de + de 18 ans).
  14. Champagne Ardenne (1,37% des habitants de + de 18 ans).
  15. Centre (1,34% des habitants de + de 18 ans).
  16. Haute Normandie (1,27% des habitants de + de 18 ans).
  17. Bourgogne (1,19% des habitants de + de 18 ans).
  18. Auvergne (1,18% des habitants de + de 18 ans).

Autre classement de Gleeden, la liste des villes les plus infidèles en comparant le nombre d’inscrits à son site avec la population des villes en question. En 2015, aucune ville bretonne dans le TOP 20 des villes françaises les plus infidèles, les premières villes bretonnes à apparaître dans le classement sont ensuite Vannes (21ème place) suivie de Nantes (23 ème place) et Rennes (27ème place) et pour finir Lorient (37ème place).

Bon à savoir

  • Les femmes restent très minoritaires sur ces sites. Les seules données vraiment vérifiables sont celles du site Ashley Madison, où l’on constate que sur près de 25000 inscrits en Bretagne historique, il y a 10 fois plus d’hommes que de femmes.
  • Près de la moitié des inscrits à ce même site sont des célibataires (43% pour être exact).
  • Les 5 villes en tête du classement représentent à elles seules 50% des inscrits (Nantes, Rennes, Brest, Vannes, Quimper).
  • Plus de la moitié des femmes ne pardonnent jamais l’infidélité (53% pour être précis).

Les sources de cet article

Pour rédiger cet article nous avons utilisé deux sources de données :

1- Tout d’abord les chiffres officiels que Gleeden publie régulièrement sur son nombre d’inscrits. Ceci dit, de plus en plus de gens mettent en doute les chiffres annoncés par cette société, d’autant plus que bon nombres d’inscrits à ce site sont des célibataires et non pas des hommes et femmes infidèles. Nous n’avons donc gardé pour cet article que les classements comparatifs des villes sur le nombre d’inscrits à Gleeden.

2- La deuxième source est beaucoup plus transparente, puisqu’il s’agit des données du site Ashley Madison qui avait été piraté en été 2015 et pour lequel plus de 33 millions de données privées avait été diffusées par les hackers. Sur ces 33 millions de données, près de 25.000 concernent les cinq départements de la Bretagne historique, et permettent donc des statistiques très précises.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *