L’indépendance est un souhait de beaucoup de Bretons (Yes Breizh) 2


Yes Breizh, indépendance Bretagne.

Il y a deux semaines, une pétition pour l’indépendance de la Bretagne a commencé à circuler sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Rapidement relayée par tout un tas de Bretons, la pétition a dépassé les 500 signatures en une dizaine de jours seulement. A l’origine de cette pétition un collectif constitué en « association de fait » qui lance une campagne intitulée « Yes Breizh ».

Culture Bretagne a interrogé quatre des membres composant le collectif pour en savoir plus (Mik, Jack, Alexs,  et Mel), le collectif n’a pas souhaité mettre le nom des personnes impliquées dans l’opération pédagogique « pour ne pas brouiller le message véhiculé ».

(voir la pétition)

Culture Bretagne : Bonjour, pour commencer pouvez-vous nous parler de votre projet ?

Le but de la campagne Yes Breizh est avant tout pédagogique dans une logique de coming out.

Yes BreizhMik, Jack, Alexs, Mel : Il s’agit d’un projet apolitique qui a pour objectif de parler de l’indépendance de la Bretagne de manière décomplexée. Demain, les Catalans ou les Écossais, auront à se prononcer par référendum sur l’indépendance. On estime qu’en Bretagne la question peut être posée de manière aussi ouverte. Le but de la campagne est avant tout pédagogique dans une logique de coming out.

Culture Bretagne : Pourquoi ce nom « Yes Breizh » mêlant anglais et breton ?

Yes Breizh permet de mettre en avant la vision d’une Bretagne ouverte à l’internationale et ancrée au local

Jack : Cela fait écho à la campagne qui est actuellement organisée en Écosse (Yes Scotland). En mêlant deux termes anglais et breton, cela permet de fédérer les Bretons de Bretagne et de la diaspora. Et surtout de mettre en avant la vision d’une Bretagne ouverte à l’internationale et ancrée au local.

Culture Bretagne :  Pourquoi une campagne sur l’indépendance, et non pas une augmentation des pouvoirs de la région, ou encore le retour d’un parlement breton, cela aurait fédéré plus de monde.

Alexs : L’indépendance est un souhait que partagent beaucoup de Bretons. Il ne s’agit pas d’un doux rêve et le sondage qu’à réalisé le magazine Bretons récemment le prouve largement. Il révélait que 18 % des Bretons y sont favorables. Mais l’indépendance est un but ultime. Il faudra certainement se résoudre à travailler pour que la Bretagne réacquiert plus de liberté en premier lieu, même au sein de l’État français.

Culture Bretagne :  Quel est le but de cette pétition en ligne, comptez vous aller la déposer devant des élus en Bretagne ou à Paris ?

Mik : L’objectif, comme nous l’avons expliqué, est de sensibiliser les Bretons. C’est eux que l’on doit convaincre. Les élus, surtout à Paris, sont obsédés par le pouvoir, et rarement par les idées qu’ils disent défendre. Vous comprendrez aisément que déposer cette pétition à Paris serait un acte d’asservissement total auquel nous ne voulons nous résoudre  Nous ne nous agenouillerons pas devant ceux qui font des promesses non tenus, ceux qui détournent leurs propres lois ou ceux qui laissent la Bretagne vivoter. Certains élus en Bretagne sont peut-être mûrs pour comprendre que le système français est gangrené. Mais lorsqu’on mange dans la main de son maître, on ne lui crache pas dessus…

Culture Bretagne :  Pensez vous l’indépendance de la Bretagne réaliste ?

En Bretagne, les sondages des années 1980 montraient que 3 % de la population était pour l’indépendance. En 2012 ils sont 18 %. En 2020, pourquoi pas 50 %.

Affiche Yes Breizh indépendance Bretagne.

Affiche Yes Breizh pour l’indépendance de la Bretagne.

Mik : Oui, sans conteste. Le sentiment indépendantiste était presque mort en Écosse il y a de cela quelques dizaines d’années. Aujourd’hui plus de 50 % des Écossais souhaitent que leur vrai pays redevienne souverain. En Bretagne, les sondages des années 1980 montraient que 3 % de la population était pour l’indépendance. En 2012 ils sont 18 %. En 2020, pourquoi pas 50 %. Du moment où une population souhaite prendre son destin en main et ne pas être artificiellement assistée, les chances qu’elle milite en masse pour l’indépendance sont bonnes.

Culture Bretagne :  Quels sont les projets à venir de votre collectifs, quelles actions allez vous mener ?

Mel : Des actions pédagogique bien sur ! Avec l’arrivée de la première série d’autocollants et des tee-shirts bilingues « Yes Breizh ! Osons l’indépendance ! » en mai. Objectif : une présence et une affirmation décomplexée partout !

Pétition pour l’indépendance de la Bretagne.

Et vous alors qu’en pensez-vous, seriez vous favorable à terme à une indépendance de la Bretagne ? Donnez votre avis et signez la pétition si vous y êtes favorable.

Termes recherchés ayant amené ici :
  • breizh independance
  • ,
  • bretagne indépendance
  • ,
  • affiche bretagne
  • ,
  • yes un breton
  • ,
  • yes bretagne ya
  • ,
  • yes breizh
  • ,
  • souhait anniversaire independance
  • ,
  • sondage indépendance bretagne
  • ,
  • independence bretagne
  • ,
  • indépendance bretagne

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “L’indépendance est un souhait de beaucoup de Bretons (Yes Breizh)