L’Ankou, l’ouvrier de la mort 3


L’Ankou, l’ouvrier de la mort en Bretagne (oberour ar marv).

En Bretagne, la Mort est personnifiée par un être redoutable que l’on nomme l’Ankou. L’Ankou n’est pas exactement la mort elle même, mais un ouvrier de la mort (oberour ar marv) qui travaille pour elle. Cet équivalent de la faucheuse dans les autres traditions populaires est particulier en Bretagne, il s’agit d’un homme lui même décédé l’année passée.

Qu’est ce qui diffère l’Ankou de la faucheuse ?

Définition de l’Ankou : En plus du fait qu’il s’agisse d’un homme, l’Ankou est différent de la faucheuse par de nombreux aspect. L’Ankou est un squelette habillé comme les laboureurs de Basse-Bretagne, d’une chupenn (veste) et de bragoù braz (pantalons bouffants) noirs, et il porte sur ses longs cheveux blancs un large feutre à rubans. Sa tête décharnée tourne sans cesse autour de ses vertèbres cervicales pour rechercher les vivants qu’il a mission de détruire. Il est armé d’une faux, mais celle ci est curieusement emmanchée à l’envers, le tranchant vers l’extérieur de façon à prendre les vies quand il agite son bras. Il l’affûte avec un os humain.

Qui est donc l’Ankou ?

L’Ankou n’est pas un seul être, il existe un Ankou par paroisse, et en plus de cela au sein de chaque paroisse l’Ankou change tous les ans. C’est l’âme du dernier mort de l’année qui, dans chaque paroisse, remplit pour un an les fonctions de l’Ankou. Il entasse ses victimes dans une charrette a cheval délabrée et grinçante (karriguel an Ankou). Le grincement de la charette de l’Ankou est un signe de mort imminente dans la paroisse.

Les nombreuses légendes de la mort en Bretagne on été collectées par Anatole le Braz dans son ouvrage « La Légende de la Mort ». Vous y retrouverez les histoires de l’Ankou, les légendes des intersignes, et autres contes de la mort en Bretagne.

Termes recherchés ayant amené ici :
  • ankou bretagne
  • ,
  • faucheur breton
  • ,
  • faucheuse bretonne
  • ,
  • la faucheuse en bretagne
  • ,
  • la faucheuse en breton
  • ,
  • Lankou et louvrier de la mort
  • ,
  • NOM DE LA FAUCHEUSE DE LA MORT EN BRETAGNE
  • ,
  • oberour ar marv
  • ,
  • resumé lankou ou louvrier de la mort

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “L’Ankou, l’ouvrier de la mort

  • Emilie

    J’ai dévoré ce livre d’Anatole Le Braz sur les légendes bretonnes de la mort, même si on a parfois une sensation de répétition (au troisième récit de gens croisant une charette avec un grand type maigre portant une faux, on se doute que ce qui va arriver ^^).

    Les témoignages à la première personne sont vraiment déconcertants, surtout quand on se rappelle qu’il ne s’agit pas d’un recueil de nouvelles mais d’histoires réellement contées à Anatole Le Braz..

  • Maella

    La faucheuse en Bretagne est une part très importante de la culture bretonne, très marquée par le christianisme celtique avec des références à la mort et l’au delà fort présentes.